Etude posturale vélo : avantages

Etude posturale vélo : avantages

Etude posturale vélo : avantages

ETUDE POSTURALE Vélo : quel est son intérêt ? 

Voici un petit retour d’expérience sur l’intérêt de faire une analyse posturale et un positionnement pour le vélo.

Ça y est!!!! Vous avez reçu votre nouveau vélo de Contre La Montre, et vous n’avez qu’une envie, mettre les watts et faire tomber vos records…
Mais attention, une bonne position, et particulièrement sur un CLM, est primordiale pour plusieurs raisons….

1/ Tout d’abord, et c’est de loin la plus importante, éviter les blessures: 
En effet une mauvaise position peut créer des contraintes qui après des entraînements longs et/ou intenses peuvent générer certaines blessures. Les blessures récurrentes du triathlètes sont plus fréquentes en course à pied mais il ne faut pas négliger celles liées à la partie cyclisme. Les blessures en vélo peuvent toucher le genou (tendon rotulien, rotule, syndrome de l’essuie-glace…), les hanches, le dos. Lorsqu’un triathlète est blessé à cause de la course à pied, le vélo reste souvent l’alternative pour pouvoir continuer de s’entraîner, donc ce serait dommage d’aggraver notre cas…

2/ La recherche de l’efficacité
Avoir la meilleure position possible pour mettre les watts, être bien aérodynamique , bref se sentir bien sur son vélo. En fonction des morphologies de chacun et de ses préférences, la position peut être adaptée : pour ceux qui cherchent une position agressive en étant le plus Aero possible, ou alors ceux qui préfèrent garder une position plus confortable qui leur permettra de se sentir à l’aise pendant les longues heures passées sur leur monture.

Pour mon cas: 
J’ai réalisé cette analyse et positionnement sur mon Scott Plasma à Culture Vélo Colomiers avec l’expertise de Velofitting. Différents capteurs me sont placés dessus, et hop, on monte sur le home trainer. Analyse en direct pendant le pédalage. Cela a permis d’ajuster les différents réglages (position de la potence, positions des prolongateurs, hauteur et recul de la selle, position des calles) afin d’obtenir une position bien aéro avec un angle de hanche qui me permet de pouvoir appuyer fort sur les pédales sans contraintes tout en étant bien posé sur les prolongateurs. En une heure le vélo est réglé aux petits oignons. Il faut quand même un peu de temps ensuite pour s'habituer à sa position et se sentir vraiment bien.
Depuis pas de blessures (en tout cas liées à la position vélo..) et les performances sur la partie vélo dans les courses ont suivi…. Mais bien évidemment, la position ne fait pas tout et un bon entraînement structuré est indispensable ;-) j’y reviendrai sûrement dans un autre article ;-).
Article écrit par Yann DOTTER | Ambassadeur Triathlon Kiwami Racing Team
English