lac-doo-luchon-aneto-trail-kiwami-trail-running-pyrénnées

L’Ultra de L’Aneto Trail 85km et 5000D+.

L’Ultra de L’Aneto Trail 85km et 5000D+.

Ultra de L’Aneto Trail 85km et 5000D+

Informations sur la course :

  • Départ : 5h00 Parc des Quinconces – 31110 Bagnères-de-Luchon
  • Distance : 85Km
  • Dénivelé : 5300 m D+
  • Ravitaillements sur le parcours : Course en semi autonomie
  • 5 RAVITAILLEMENTS
  • 100% NATURE 100% CONVIVIAL, un trail « made in Pyrénées ».
Récit de course de Thomas Duhalde, membre du Kiwami Racing Team

Départ à 5h des allées d’étigny, un départ prudent sur les 10 premiers km qui sont assez roulants. Au pied de l’ascension du port de Venasque, je pointe à la 20ème place. Sur cette partie, les bâtons étaient bien au chaud dans mon short Equilibrium et j’ai pu courir proprement sans souci particulier.

La longue et belle ascension du port de Venasque s’est plutôt bien passée. Je bascule au sommet aux alentours de la 15ème place, une longue et magnifique descente s’en suit jusqu’au village de Luchon synonyme de mi-course. Je prends le temps de bien faire le plein de mon sac, car la chaleur commence à se faire sentir. C’est parti pour la 2ème partie, de belles montagnes russes pour rejoindre les Granges d’Astau. Il fait vraiment très chaud et tout le monde subi. J’arrive aux granges d’Astau en état de putréfaction avancée, je rattrape quelques gars et de les voir dans le même état que moi me fait relativiser un peu. Je prends le temps de bien me ravitailler et surtout me refroidir (la tête dans les grandes poubelles noires).

En avant pour la longue dernière montée jusqu’au sommet de la Hourquette des Hounts , secs en passant par le lac d’Oô. Un long chemin de croix où je suis passé par tous les états, je serre les dents jusqu’au sommet car je vois que des gars ne sont pas trop loin et que le top 10 est jouable.

Au sommet, je bascule 10ème ce qui me rebooste bien, malgré la fatigue musculaire qui commence à bien se faire sentir et la chaleur écrasante. Arrivé à la station de ski de Super Bagnères, je suis 9ème mais vraiment pas top physiquement. Je prends le temps de bien me ravitailler, on est au km 75, il reste 10 km de descente, je donne tout ce que j’ai et il ne reste pas grand-chose lol. J’entends le speaker, je ne suis pas très loin.  Le dernier km la délivrance je vois ma femme et mon fils, la ligne n’est plus très loin.

Je finis 9ème de cette édition compliquée suite à cette chaleur écrasante. Content de moi, d’avoir tout donné sans rien lâcher.

Un grand merci à Kiwami car les tenues sont vraiment top et ça a été un grand atout sur cette journée.

 

Deutsch