Passionnés de sports ? Découvrez les spots et sorties  incontournables à faire en Polynésie et plus particulièrement à Tahiti

Passionnés de sports ? Découvrez les spots et sorties incontournables à faire en Polynésie et plus particulièrement à Tahiti

Passionnés de sports ? Découvrez les spots et sorties incontournables à faire en Polynésie et plus particulièrement à Tahiti

Maeva à Tahiti - Bienvenue à Tahiti

Après plus de 21 heures de voyage et 12 heures de décalage horaire, vous mettez enfin les pieds sur le sol de la Polynésie Française, vous n’êtes peut-être pas venu pour ça et c’est vrai que ce petit coin de paradis n’est pas connu pour ses sorties vélo, VTT ou trail et pourtant il y a tout ce qu’il faut ici pour s’entretenir tout en découvrant la diversité et la beauté des paysages Polynésiens. Alors avant de vous mettre aux différents sport locaux comme le Va’a, le surf ou le paddle, je vais vous faire découvrir les sorties que j’effectue régulièrement autant en vélo de route, en VTT ou en Trail.

A la découverte de Tahiti par la route :

La boucle la plus connue et la plus simple est le tour de l’ile principale de Tahiti (Tahiti Nui), une boucle de près de 115 kms avec peu de dénivelé, on approche tout juste les 450 mètres de D+. Je conseil d’effectuer ce tour idéalement le weekend et le dimanche dans le sens inverse des aiguilles d’une montre car moins de circulation, sauf pour les adeptes des sorties en fin d’après-midi/soirée qui partiront dans sens antihoraire afin de revenir sur la partie Ouest accompagné du coucher de soleil. La partie Est de l’île est plus sauvage, plus calme, la circulation est moins dense. A l’inverse, la partie Ouest est plus citadines, vous longez moins le bord de mer, vous roulez sur des axes plus fréquentés mais vous pourrez quand même apercevoir de belle cocoteraie.

Cette sortie vélo ne présente pas de difficultés particulières, des petits faux plats, des petites bosses, seule la montée du col du Tahara’a entre Arue et Mahina, sur la partie Nord de l’île, peut casser votre rythme, elle monte sur 1 km à 7% de moyenne sur son versant Ouest, elle est plus courte mais plus raide sur son versant Est. Dans l’ensemble, le bitume est de bonne qualité, attention cependant, il arrive d’avoir des portions plus rugueuse, voir cassante par moment, il faut faire attention aux nids de poules afin de ne pas casser la belle mécanique. Avec l’arrivée des JO 2024 (Tahiti accueillera les compétitions de Surf sur la mythique vague de Teahupoo au Sud de l’île) les revêtements devraient nettement s’améliorer. Tout au long de cette boucle, vous pourrez admirer des paysages magiques, une végétation luxuriante, des côtes sauvages, des plages de sables blancs ou noirs, des nuances de bleus, bref vous ne serez pas dessus. Je vous invite à prendre le temps de vous arrêter le long de ce littoral, n’hésitez pas à faire des petits détours comme par exemple à Mahina, déviez de la route du littoral pour vous rendre à la pointe Vénus, découvrir le seul phare de l’île, sa plage de sable noir, le relief en arrière-plan, et le soir, venez admirez le coucher de soleil sur l’île de Moorea, splendide.

A cette boucle, il est bien sûr possible d’y ajouter des alternatives afin de rallonger ou diversifier vos parcours , les premières vous amèneront à la découverte de la presqu’île (Tahiti Iti), sur cette portion, deux routes principales (il n’est pas possible d’en faire le tour), la route de l’Est qui prend fin à Teahupoo et la route de l’Est qui file vers Tautira, j’ai une préférence sur la première citée, vous aurez l’occasion de longer l’océan pacifique et de voir toutes les nuances de bleu, cependant la seconde n’est pas non plus en reste, tout le long jusqu’au à la fin de la route vous verrez ou vous apercevrez une petite dizaine de cascades. Ces deux alternatives ajoutent environ 35 kms en plus (aller/retour) et sont assez roulantes sans difficultés.

Si vous recherchez du dénivelé vous pouvez vous rendre, entre autre, aux deux belvédères, le premier sur l’île principale, située à Arue, une montée d’environ 6,3 kms à 8,8% de moyenne pour atteindre une altitude de 600 mètres. L’autre belvédère situé à Taravo sur la presqu’île à 650 mètres d’altitude, pour l’atteindre, il vous faudra grimper les 8 kms d’ascension à 7,3% de moyenne. Pour l’un comme pour l’autre, vous ne serez pas déçu de la vue. Au sommet de celui d’Arue, vous y trouverez un restaurant ou vous pourrez vous désaltérer en contemplant Papeete et l’île de Moorea. A Taravao, vous vous sentirez un peu en Normandie, les pâturages et les élevages bovins sont nombreux.

Il existe plein d’autre alternative, à savoir que presque toutes les routes qui rentrent dans le cœur de l’île sont des « culs de sac ». Sur ces routes, il ne sera pas rare de devoir grimper des pentes à plus de 20%, elles ne seront pas forcement longues mais elles devraient vous faire mal aux cuisses ;) je pense à la côte du lycée professionnelle de Mahina (2 kms à 8.8%), à la montée de Super Mahina (2.5 kms à 10%) …

A la découverte de Tahiti par les chemins ou sentiers.

Dans le dernier paragraphe, j’ai dit que presque toutes les routes qui rentraient dans le cœur de l’île étaient des « culs de sac », en effet, une route permet de traverser l’île de Nord au Sud (ou inversement). Elle débute à Papenoo au nord de l’île et remonte le long de la rivière jusqu’au refuge de la Maroto. Puis la route se poursuit jusqu’au tunnel, long de 190 mètres, percé sous la caldeira. Elle redescend ensuite vers le lac Vaihiria pour rejoindre la vallée de Mataeia et la côte sud de Tahiti. Cette traversée longue de près de 40 kms et de presque 1000m de D+ est superbe, vous entrerez dans le cœur de Tahiti, vous y découvrirez une végétation très présente, des cascades, vous traversez des gués, vous pourrez aussi juste profitez du silence de cette vallée.

La vigilance et le respect de la nature seront primordiaux lors de cette sortie, effectivement de nombreux tronçons peuvent être périlleux et les risques d’éboulement interdisent toute halte à certains endroits. Après des épisodes pluvieux, les passages de gués peuvent être dangereux à cause des crues de la rivière. Ce n’est pas pour rien que la Papenoo s’appelait autrefois Vaituaru, ce qui signifie : « le cours d’eau qui détruit tout sur son passage »

 Vous pourrez y croiser des 4x4, en effet, cette traversée est proposée par de nombreux excursionnistes. Elle mérite vraiment d’être réalisée, elle peut aussi bien se faire en trail qu’un VTT, il n’y a pas de passage technique, par contre, il y a des pentes avec des pourcentages dépassants les 20/ 30%.

Une course empreinte cette vallée, la Transtahitienne et se déroule traditionnellement en Août (https://www.xterratahiti.com/transtahitienne-2020/).

Concernant les sorties Trail, le relief de Tahiti s’y prête aisément, il est malgré tout dommage que le territoire ait centré l’intérêt de Tahiti sur le littoral en y délaissant les reliefs, pourtant, splendides de l’île. Des associations se battent pour entretenir les sentiers et essaient de faire découvrir le cœur de Tahiti par des chemins de randonnées ou de Trail.

Il existe une bonne dizaine de sentiers plus ou moins balisés, en voici quelques-uns.

Le premier, très accessible, les jardins d’eau de Vaipahi situés coté montagne entre Mataiea et Papeari, au PK40[i] sur la côte Ouest de Tahiti, une boucle de 5,5 kms avec 280 de D+, un parcours très accessible qui peut être fait en début de séjour afin de bien s’acclimater à la chaleur et à l’humidité très présentes ici en Polynésie.

[i] PK signifie Point Kilométrique, ici, vous apercevrez tous les kilométriques des bornes rouges et blanches vous indiquant la distance depuis Papeete et la distance jusqu’à Taravao. La référence étant la cathédrale de Papeete au Nord et la ville de Taravao au Sud.

Quand vous vous serez bien adapté au climat vous pourrez aller découvrir la vallée de la Mission, située sur les hauteurs de Papeete, une sortie de 9,4 kms et 600m de D+, cette randonnée est de difficulté moyenne. Lors de votre montée, vous pourrez apercevoir, la pointe Vénus de Mahina, l’île de Moorea et même l’atoll de Tetiaora par temps clair.

Le sentier du Pic Vert (11.3 kms – 700D+), pour cela il vous faudra déjà atteindre le point de départ situé sur les hauteurs de Papeete, en arrivant dans la vallée de Tipaerui, prenez la route de gauche montant au lotissement privé de Mamaia, vous trouverez le long de la montée des panneaux « pic vert ». Stationnez-vous à proximité de la citerne. Le sentier est très bien tracé sur la crête et dans la forêt, attention tout de même, certaines portions sont très raides. Aussi, pensez à bien vous protéger du soleil.

 A la découvert du Mont Aorai

Un dernier exemple de sortie trail, le Mont Aorai, le départ de ce tracé se situe en haut du belvédère d’Arue. Le mont Aorai, qui culmine à 2066m, est le troisième sommet de Tahiti après le mont Orohena (2241m) et le Pito Iti (2110m), que vous pourrez d'ailleurs également admirer pendant l'ascension. Une sortie de 18 kms A/R et 1500 m de D+ vous attend, il faut être bien préparé pour partir sur cette trace, vous rencontrerez des portions techniques et difficiles avec cordes, le sentier de crête est vertigineux mais sécurisé. Prévoir pas mal d’eau car la chaleur et l’humidité sont très présentes dans certain passage, il est indispensable d’être très bien chaussé, des passages boueux et glissant sont possible en fonction de la météo des jours précédents. Il est impératif de partir de bonne heure pour éviter les heures les plus chaudes et aussi pour éviter d’arrivée au sommet dans les nuages. Il est possible de faire cette sortie en deux jours, en effet un refuge se trouve sur le chemin à 1400 mètres d’altitude. Là aussi, avant de partir, renseignez-vous sur la météo, sentier dangereux en cas de mauvais temps.

 Dans tous les cas et ce qu’importe votre niveau, vous trouverez à Tahiti forcement des sorties qui vous conviendront, aussi, lors de ces sorties, pensez à la nature et gardez vos déchets sur vous pour préserver ces paysages qui en ont grand besoin.

Quelles courses faire à Tahiti ?

Vous trouverez forcement des courses en fonction de votre pratique, du marathon, en passant par le trail et le triathlon, il y en a pour tous les niveaux, toutes les distances (sauf le XXL), voici une petite sélection.

Ma course préférée reste le Xterra de Moorea (www.xterratahiti.com), l’île voisine de Tahiti accessible en bateau depuis Tahiti en 40 minutes. Vous aurez l’occasion durant cette course de passer dans des lieux sublime comme le lycée agricole de Moorea, des champs d’ananas, depuis le belvédère, si vous avez le temps, vous pourrez admirer les deux baies de l’île, la baie de Cook et la baie de d’Opunohu ou vous aurez fait les 1500 mètres de natation, la parcours VTT consiste à réaliser 3 boucles de 11,3 kms pour un total de 34 kms et 900m de D+, vous finirez par les 10 kms de Trail et ses 350m de D+. Cette course à la réputation d’être dur, sortie la partie VTT, s’il a plu les derniers jours, chaussez le vélo de ses plus beaux crampons.

Durant ce même weekend de course, vous aurez aussi la possibilité de faire les 3 trails proposés, de 13 à 42 kms et de 800 à 1800m de D+. Vous aurez l’occasion de découvrir l’île de Moorea dans son intégralité, et je vous promets que vous ne serez pas deçu

Cette année, ces courses devraient se dérouler courant mai.

Pour les amateurs de vélos de route, vous pourrez participer à la ronde tahitienne, (https://www.larondetahitienne.com/), trois distances sont proposées, de 15 à 115 kms, vous partirez de Papeete, cap à l’Est jusqu’à Faaone. Cette cyclo attire bon nombre de personnes y compris des étrangers, tous les ans elle est parrainée par un ancien cycliste pro, Voeckler, Hinault, Tévenet, Virenque, Jalabert, Casper etc sont venus découvrir les routes de Tahiti. Elle a lieu traditionnellement en septembre, cependant, elle pourrait ne pas se remettre d’un nouveau report dû au Covid, cette petite structure associative n’a pas les ressources suffisantes pour reporter deux ans de suite une telle organisation, qui en 8 éditions a permis à 3900 participants dont 766 étrangers de 28 nationalités différentes de parcourir le littoral Tahitien sur route quasi fermée.

Les mêmes organisateurs que le triathlon et le trail proposent aussi courant août la Transtahitienne, cette course Trail ou en binôme Vélo/Trail vous invite à traverser l’île du nord au Sud via la vallée de Papenoo (décrit plus haut dans l’article).

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de faire un chapitre sur la natation, entre les piscines et le pacifique, il y en a pour tout le monde, la température de l’eau de mer ne descend que très rarement sous les 25 degrés. Attention toutefois, entre novembre et mars lors de l’été austral (température plus élevée mais risque de pluie plus fort), la mer peut être plus agitée et la houle plus présente, à l’inverse, lors de l’hiver austral, de mai à octobre, les températures sont plus clémentes et les averses moins nombreuses, c’est la période idéale pour venir en Polynésie Française.

Sportivement

Charles Pécusseau I Ambassadeur Kiwami Sports I www.kiwamisports.com

 

 

 

 

français