article-wordpress-kiwami_sports

Conseils pour bien planifier sa saison sportive II Triathlon

Conseils pour bien planifier sa saison sportive II Triathlon

Bien planifier sa saison !

Nous y sommes ! Quel programme pour la saison à venir ?

Vous venez récemment de découvrir le triple effort, vous avez commencé les entraînements il y a tout juste quelques semaines ou mois, et vous mourrez déjà d’envie de vous aligner sur une ligne de départ ! Vous n’avez qu’une idée en tête : prendre un dossard et mettre en pratique toutes ces heures d’entraînements.

Et vous, qui vous entraînez depuis déjà plusieurs années, ne vous rappelant plus de toutes les compétitions et tous les défis sportifs déjà relevés… Comment agrandir son palmarès et son CV sportif ?

Depuis plusieurs années désormais, il existe plusieurs centaines d’épreuves de triathlon sur lesquelles nous pouvons nous inscrire chaque année… L’époque où il n’existait que quelques compétitions en France est déjà bien révolu, un grand choix est maintenant disponible, dans tous les coins de la France, d’Europe, du monde, pour toutes les bourses et à n’importe quel moment de l’année !

Aujourd’hui, l’accès aux inscriptions est très rapide et facile. Les calendriers de courses en ligne et les sites d’épreuves référencées sur Internet, permettent à chacun d’obtenir efficacement toutes les informations sur les courses : date, lieux, format et difficultés d’épreuves….

Vient alors le casse-tête du choix… Un choix primordial pour bien planifier sa saison et satisfaire au mieux sa passion tant certaines épreuves peuvent être « sold out » en seulement quelques heures !  Chacun a déjà connu (ou connaîtra sûrement) l’envie de s’inscrire à une course, mais celle-ci étant déjà complète, on se dit que ce sera partie remise pour l’année suivante 😊

Cet accès facilité aux inscriptions ne doit pas faire oublier un point d‘attention important : avec cette multitude d’épreuves d’endurance disponibles (course à pied, cyclisme, duathlon, triathlon, etc…), et l’envie de relever des défis toujours plus fous, il faut bien faire attention à ne pas se « griller les ailes »  et y aller étape par étape : gare aux excès de folies, avec une inscription à un marathon avec seulement quelques semaines d’entraînements, ou bien à un Ironman avec moins de 1 an d’activité physique dans les jambes…

Pour bien définir son calendrier de courses, planifier sa saison, et afin de prendre un maximum de plaisir dans notre pratique sportive et la réalisation de nos objectifs, nous devons donc tenir compte d’une série de facteurs, parmi lesquels:

  • Notre historique sportif et notre passif d’entraînements : bien se connaître et identifier notre maturité et notre niveau d’athlète, afin d’élaborer les charges d’entraînements et difficultés à venir.
  • Notre routine et nos disponibilités : il est fondamental d’identifier le temps disponible par jour, par semaine, que nous pouvons consacrer à nos entraînements, pour que notre pratique soit progressive, sécurisée en limitant les risques de blessures et en accord avec les objectifs fixés.
  • Quels objectifs, quels défis nous souhaitons relever dans notre vie, quels rêves sportifs : les objectifs doivent être réalistes mais suffisamment grands pour garder une certaine motivation tout au long de l’année, et rendre la pratique sportive agréable et régulière.
  • L’équilibre de vie : point fondamental, les entraînements pour les compétitions ne doivent pas influencer négativement notre routine, et doivent se faire en synergie avec notre rythme de vie, en accord avec les piliers que sont la famille et l’épanouissement professionnel.
  • Nos bonnes habitudes, notre rigueur et notre discipline : points clés pour assurer une progression certaine dans les entraînements (en limitant les risques de blessure) et optimiser nos résultats sportifs tout en améliorant notre qualité de vie.
  • La période de compétitions : bien identifier nos périodes et week-end de disponibilités, en fonction des diverses contraintes et autres événements de notre routine personnelle et professionnelle
  • Prioriser nos compétitions : il est bien sûr possible de s’inscrire à de nombreuses épreuves tout au long de l’année, mais il est primordial de les classifier par ordre de priorité, pilier de la segmentation des entraînements (priorité principale (1), priorité moyenne (2) et priorité faible (3),… ). Il est toujours possible de choisir beaucoup de priorités 1 avec peu d’intervalles d’écart, mais le risque de blessures et fatigue s’agrandit fortement.

 

  • Les niveaux de difficultés : nous devons être très prudents pour ne pas griller des étapes, et commencer par des épreuves courtes, douces, qui restent les fondations pour relever de plus grands défis futurs … Et aller au fur et à mesure vers des épreuves plus rapides, plus longues, plus dures. Préparons petit à petit notre corps et notre esprit à se dépasser !

Allez les sportifs, à vous de jouer ! Identifiez bien ce qui est important et pertinent dans votre accomplissement personnel et sportif ; donnez-vous des objectifs clairs, ambitieux mais réalisables; entraînez-vous dur, avec qualité et prudence ; donnez-vous tous les moyens pour les atteindre et célébrez vos victoires futures!

Bons entraînements et bonnes courses

Ludovic YONNET I Ambassadeur Kiwami Racing Team

French
French