AlpsMan Half Triathlon - Annecy

AlpsMan Half Triathlon - Annecy

AlpsMan Half Triathlon - Annecy

AlpsMan Half Triathlon - Annecy

Compte-rendu de course

2 semaines après la fin du Grand Prix de triathlon avec le club de Chambéry triathlon, j'avais envie de me challenger et de m'essayer sur une distance plus longue. J'ai donc trouvé un triathlon pas très loin de mon lieu d'étude, le half de l'Alpsman.

 Jour de course : 

Départ 9h30 de la plage de Saint-Jorioz pour mon premier triathlon longue distance, et pas le plus facile. Au programme, 2km de natation, 100km de vélo avec 2400m de d+ et 16km de course à pied/trail avec 1300m de d+ pour arriver en haut du Semnoz.

Natation

Je pars en tête sur la natation sans trop de mal. A la sortie à l'australienne, à mi-parcours je passe même avec 20 secondes d'avance sur le 2ème, mais je commence à avoir un point de côté que je garderais jusqu'à la fin de la natation. Je me fais reprendre à 100m de la fin  et sort 2ème de l'eau.

T1 : La transition se passe bien et j'en ressors premier avec une bonne avance.

Vélo

Je commence donc le vélo en tête derrière la moto ouvreuse pendant environ 6km. Un peu après avoir entamé le premier col de la journée, le col de Leschaux, je me fais reprendre par Guillaume Belgy qui signera le meilleur temps vélo de la journée (j'ai bien fait de ne pas essayer de le suivre). Je fais un départ prudent sans trop forcer car je ne savais pas trop comment gérer mon effort pendant une aussi longue durée, et je passe en haut du col de Leschaux en 5ème position. J'arrive à regagner une place dans la descente et je commence le col de Painpalais en 4ème position avec le 3ème en ligne de mire. Je me rends compte qu'il s'agit d'un athlète de ma catégorie d'âge, Hadrien Bariteau, je décide donc de le rattraper pour monter ce col à son allure. Je mets certes un peu plus de watts que ce que j'avais prévu mais les jambes sont bonnes. En haut du col, nous nous faisons rattraper par un autre athlète de notre catégorie, Niels Vanhove, avec qui nous entamons la descente. A l'entame du dernier col, le plus dur, le col des Près, Niels a directement imposé un gros rythme. Je l'ai suivi en sachant que j'allais sûrement le payer plus tard mais là encore les jambes étaient bonnes, et puis être sur le podium provisoire de la course, ça motive ! Hadrien n'a lui pas réussi à suivre l'allure dans le col. Arrivé en haut du col, il restait encore tout de même 40km de routes vallonnées mais sans gros col. Nous avons fait ces 40km sur un bon rythme ce qui nous a permis de poser le vélo en 3ème et 4ème position presque en même temps. Une partie vélo sur laquelle je me suis vraiment surpris avec le 7ème temps vélo de la journée en 3h20.

T2 : J'ai fait le choix de prendre mon temps sur la deuxième transition pour mettre des chaussettes que je n'avais pas mis à vélo. J'ai aussi fait le choix de prendre un sac de trail avec de l'eau sur moi car je savais que la partie course à pied allait être longue (j'avais prévu environ 2h) et je ne savais pas trop combien de ravitos il allait y avoir.

 Course à pied :

Je pars donc 4ème sur les 3 premiers kilomètres de la course à piedsur du plat . A partir du 3ème kilomètre, la route commence à monter et il n'y aura plus aucun kilomètre de plat jusqu'à l'arrivée en haut du Semnoz. Je pars sur mon rythme et je me fais vite doubler par quelques concurrents. La première partie de la montée est un peu technique avec pas mal de toutes petites descentes assez régulièrement qui cassaient bien les jambes. Vers le 7ème ou 8ème kilomètre je me retrouve en 6ème position et 1er espoir devant Niels. Je me rends vite compte que j'ai bien fait de prendre de l'eau avec moi car il commençait à faire un peu chaud. Pendant encore 4 km je suis tout seul et je ne vois personne devant et derrière moi. Les chemins commencent à être de plus en plus pentus et il faut commencer à marcher à certains endroits. Arrivé au 12ème kilomètre c'est là que la pente devient vraiment très raide, les 2 prochains kilomètres sont à plus de 20% de moyenne. Je rattrape le 5ème, Guillaume Macq, mais je commence à vraiment avoir besoin d'un ravito car même avec mon sac je n'avais pas assez d'eau pour cette portion de seulement 2km. A la fin du gros mur, à 2km de l'arrivée, il y avait le dernier ravito sur lequel nous arrivons à 2 avec le concurrent que je venais de rattraper. Je prends bien le temps de m'arrêter car j'étais clairement dans le mal, contrairement à Guillaume qui repart de suite. J'ai donc plus de 30 secondes de retard sur lui à 2km de l'arrivée mais j'arrive à retrouver des forces (sûrement grâce au ravito) et à le reprendre à 500m de la fin. Là encore, je me surprends en finissant la partie course à pied en 1h54 avec le 8ème temps.

Je finis donc 5ème au scratch et 1er espoir en haut du Semnoz de mon premier triathlon longue distance en 5h45min.

C'était vraiment une super expérience sur un parcours magnifique qui m'a donné envie de refaire des courses de ce genre. Je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre en arrivant sur ce triathlon sachant que je m'étais préparé toute la saison pour les Grand Prix de D1. J'ai réellement envie de voir ce dont je suis capable sur cette distance en m'y préparant spécifiquement.

Compte Rendu de course AlpsMan Half, Annecy | Elliot Labourdette Ambassadeur Kiwami Racing Team

français